Le forum de l'association Varock Films
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 NCIS

Aller en bas 
AuteurMessage
gehenne
Bubulle Gehenne
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 36
Localisation : Sous une pierre
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: NCIS   Jeu 30 Nov - 1:42




Titre original : NCIS
Saisons : 4 - Episodes : 94 - Statut : en production
Série créée par Don McGill, Donald P. Bellisario en 2003
Avec : Mark Harmon, Michael Weatherly Voir tout le casting...
Producteurs : David Bellisario, Frank Cardea
Format : 42 mn. - Genre : Policier
Nationalité : Américaine
Spin off de la série JAG

Synopsis :

La Naval Criminal Investigative Service regroupe une équipe d'agents spéciaux chargés d'enquêter sur des crimes concernant la Marine.




Difficile de cacher son inspiration derrière un tel patronyme. Rejeton du monstre télévisuel produit par Brukheimer, NCIS représente une nouvelle incarnation de la méthode scientifique dans des enquêtes criminelles. La principale différence repose sur le contexte de la série : placer les investigations dans le domaine militaire. On pourrait dès lors crier au plagiat sans que la démarche ne paraisse disproportionnée. Mais les producteurs (et l’on parle de producteurs chevronnés comme Bellisario) ne vont pas tomber aussi facilement dans le panneau et ainsi pourvoir leur série d’une touche personnelle qui l’écarte de toute considérations reproductrices.

Outre la caractéristique prévisible d’une haute teneur nationaliste d’une série prenant son contexte dans le domaine militaire, l’élément qui prédomine dans ce climat général relève de l’humour. Distinction quasi absente de CSI, la place laissée à toute représentation drolatique venant principalement des personnages importe réellement dans la série. On peut même affirmer qu’elle prédomine très largement au domaine policier.

NCIS est un peu le petit frère mal élevé de CSI. Un frère qui copie son cadet tout en chahutant les règles imposées par ce dernier. Avec ce côté un peu insolent qui se contrefiche royalement de ce que l’on pourrait penser de son attitude. Dans NCIS les personnages sont figés dans une caractéristique particulière qui les accompagne durant toute la saison. Une figure imposée ne respectant pas le cadre défini par ce contexte policier et plus certainement celui militaire. Mais le show ne ressemble pas non plus à une frasque essentiellement comique. Il lorgnerait davantage autour de la récréation. Entre deux épisodes de CSI au ton possiblement lourd et indigeste pour certain, une cure de NCIS peut rapidement apporter une bouffée d’oxygène. Car la série, bien que construite autour d’enquêtes sombres et de terrorismes, devient rapidement rafraîchissant. Notamment grâce à cette galerie iconoclaste de personnages hors norme qui possèdent un capital sympathie et attachant redoutable pour peu que l’on prenne la série avec le bon angle de vue et surtout le degré exigé. Ou sinon, de ne pas comprendre la farce et crier au scandale.

Toutefois, la série possède ses propres limites imposées par son approche particulière. Le caractère grave des situations perd considérablement de leur pouvoir d’évocation. Evidemment, il est possible de pratiquer un humour autour d’un cadavre sans forcément s’en offusquer, mais lorsque l’on pointe vers le terrorisme international, la démarche est bien plus délicate et la présence de ressorts comiques troublant. Alors on peut voir ce traitement comme une volonté de dédramatiser un peu le contexte post 11 septembre, mais le jeu est dangereux. Surtout quand les enquêtes terroristes tournent pour ainsi dire uniformément et systématiquement autour d’Al Qaeda. Ce réflexe semble parfois un peu facile et surtout en contradiction avec l’approche précédemment évoquée. Discours un peu ambigu et surtout positionnement incertains. Mais surtout, la présence d’autant d’humour créé un disfonctionnement narratif dans le moteur des intrigues. Le rythme devient défaillant et certaines perdent rapidement de leur intérêt. L’alchimie entre deux styles repose sur un art délicat du dosage et toute mauvaise proportion peut cruellement corrompre le résultat. On est parfois en présence d’un tel cas lors de certains épisodes, mais c’est généralement le lot de beaucoup de séries policières. Au moins, on peut toujours se rattacher sur l’humour dont la qualité demeure constante.

Mais NCIS reste avant tout un show drôle et amusant ayant pour cadre un dériver de l’univers CSI, la stricte rigueur en moins. Jouant au funambulisme précaire tenant essentiellement grâce à des personnages hauts en couleurs mais captivant dans leurs frasques humoristes, la série se brûle parfois les doigts lorsqu’elle aborde des sujets plus grave, mais peut néanmoins faire preuve d’émotion lorsque la situation l’exige. Une position pas toujours confortable mais qu’elle relève la tête haute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres.over-blog.com/
Horatio Caine
Je viens peut être trop ici... non ?


Nombre de messages : 1017
Age : 48
Localisation : Reims
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Jeu 30 Nov - 20:10

Je suis quasiment totalement d'accord avec toi, GN, si ce n'est que non, NCIS n'est pas un show comique, tout de même. C'est un "drama", et pas une "comedy".
Enfin, je n'irai pas jusqu'à dire que les situations graves perdent de leur pouvoir d'évocation.
Même si effectivement les interprétations de Mallard ou celles d'Abby peuvent paraitre "hors contexte", rien ne m'a jamais paru perdre de sa lourdeur.
D'ailleurs, l'aspect "léger" est plus ou moins présent suivant les épisodes, tu remarqueras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gehenne
Bubulle Gehenne
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 36
Localisation : Sous une pierre
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Mar 5 Déc - 18:20

Horatio Caine a écrit:
Je suis quasiment totalement d'accord avec toi, GN, si ce n'est que non, NCIS n'est pas un show comique, tout de même. C'est un "drama", et pas une "comedy".
Enfin, je n'irai pas jusqu'à dire que les situations graves perdent de leur pouvoir d'évocation.
Même si effectivement les interprétations de Mallard ou celles d'Abby peuvent paraitre "hors contexte", rien ne m'a jamais paru perdre de sa lourdeur.
D'ailleurs, l'aspect "léger" est plus ou moins présent suivant les épisodes, tu remarqueras.
Je ne peux pas prendre cette série totalement au sérieux. Quand bien même les situations sont graves, il y a systématiquement les éléments comiques qui prennent le dessus, et c'est pour cela que j'y retourne, c'est exactement ce qui me fait aimer la série ! Sinon, on se retrouve avec un truc indigeste style le JAG, sans personnalité, sans saveur et sans intérêt. Des enquêtes vues et revues (seul le "nouveau" contexte géopolitique terroriste diffère ce que l'on a pu voir des milliers de fois à la tv ces dernières années.), qui ne présentent pas franchement une innovation notable.

Mais les créateurs ont décidé de figer (au sens non péjoratif) les personnages dans des postures comiques. Des figures bien définies qu'ils exploitent tout au long des épisodes en ne changeant que les situations (le refrain comique est souvent le même pour chacun des personnages, mais cela fonctionne). Et puis surtout, cela permet de rendre les personnages automatiquement attachant comme on peut le retrouver dans n'importe quel sitcom plus que dans un drama, tant l'acceptation est quasi immédiate (en deux épisodes, on a pratiquement cerner le ressort comique de chaque personnage).

La série est drôle plus qu'elle ne passionne par ses enquêtes à quelques exceptions prêts (les épisodes tournant autour de Ari sont excellents dramatiquement), mais sait également être résolument dramatique (le final de la saison 02).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres.over-blog.com/
gehenne
Bubulle Gehenne
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 36
Localisation : Sous une pierre
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Mar 5 Déc - 18:20

La deuxième saison de Ncis s’offre un gimmick récurrent. Elle place en début de segment – correspondant aux actes définis par les coupures publicitaires, un arrêt sur image en flash forward du plan de clôture de l’acte à venir. Cette particularité formelle participe d’une volonté de déconstruire chronologiquement la série qui défile sous nos yeux. Sans jamais saborder le suspense en cours, mais en donnant une information aux spectateurs, elle joue avec notre part impatiente qui voudrait avoir une longueur d’avance mais sans jamais oser le formuler ou céder à la tentation.

Comment comprendre et percevoir un tel procédé ? Comme un jeu. Comme une enquête dans l’enquête, mais dont on serait le héro. L’image introductive sera donc celle qui conclura l’acte en cours. Et toutes les séquences qui se situent entre ces deux points sont autant d’indices pour nous permettre de résoudre cette énigme, nous octroyer quelques plans d’avance. Une précieuse information qui possède le charme d’amener le spectateur à participer physiquement au cœur de l’épisode sans contraindre son attention. Il ne faudrait pas que sa concentration soit déviée et l’obliger indirectement à perdre le fil du récit. Bien évidemment, le jeu n’est pas obligatoire. Chacun juge d’y participer ou non. Mais pris dans l’euphorie du procédé, le gimmick devient rapidement une addiction.

Armé d’une information unique, on recompose a posteriori les évènements qui ont amené cette conséquence particulière. Le jeu est suffisamment pervers pour nous donner envie de s’y frotter, tout en étant tellement avare en indice qu’il devient presque impossible de prévoir l’échéance. Concept inutile ou jeu corrompu ? Un peu des deux certainement, mais également une idée jouissive. Une pertinence bienvenue qui s’accapare le spectateur, et lui permet de s’investir dans le jeu de l’épisode comme divertissement facultatif. Emergence d’un procédé interactif ou trouvaille astucieuse censée apporter une identité supplémentaire au show ? La réponse n’existe probablement pas, mais son existence pourrait être perçue comme une annonce d’un nouveau concept de série policière qui placerait le public comme acteur du récit en l’impliquant formellement dans la narration. Une aventure difficilement exploitable, mais non impossible et qui serait une véritable petite révolution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres.over-blog.com/
Horatio Caine
Je viens peut être trop ici... non ?


Nombre de messages : 1017
Age : 48
Localisation : Reims
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Mar 5 Déc - 21:44

M'est avis que ne pas prendre la série au sérieux est complêtement "déplacé", dans le sens ou, je le répète, je suis convaincu que NCIS est tout sauf un show comique.
Après, c'est ton point de vue et il est respectable.
Mais jamais, au cours des épisodes des 4 saisons que j'ai pu mater, je me suis dit "tiens, on va se marrer un bon coup, je vais regarder NCIS".
C'est un raccourci un peu rapide - et faux -.
Bref... Smile.
JAG était chiant parce qu'il n'y avait aucun rythme, aucun relief. Pas parce que ses intrigues manquaient d'humour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gehenne
Bubulle Gehenne
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 36
Localisation : Sous une pierre
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Mer 6 Déc - 16:17

On ne se mettra pas d'accord ! Laughing Wink

Cela dit, j'ai écrit que je ne prenais pas la série "totalement" au sérieux. Bien sûr qu'il existe un degré hors de tout trait d'humour, spécialement lorsque l'on aborde des thèmes comme le terrorisme internationnale. Cependant, je relègue ce trait comme une caractérisation presque mineur, comme tout programme jouant sur un second degré peut aussi émettre des intrigues relativement graves et sérieuses.

Mais je revendique mettre plus d'importance et d'intérêt dans ces personnages loufoques qui contrastent dans ce type de show, plutôt qu'une copie plus ou moins digéré d'un CSI, qui se voudrait exclusivement sérieux et haletant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres.over-blog.com/
MaTT
SpYcHoMaNiAcOdEpReSsiF


Nombre de messages : 1980
Age : 37
Localisation : order of the leech
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Mer 6 Déc - 21:05

pour un qui a regardé la saison 1, je me demande ou vous voyez un traitre mot de comic .... des sujet aborder pas toujours facile a en parler
si cela est pour vous "comic" regarder TF1 Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://champ.lan.free.fr/index.php
Horatio Caine
Je viens peut être trop ici... non ?


Nombre de messages : 1017
Age : 48
Localisation : Reims
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Jeu 14 Déc - 4:12

Bref, quoi qu'il en soit, même si la S03 diffusée par M6 atm est un poil moyenne, la 04 relève sincèrement le niveau.
Leroy Jethro Gibbs a encore de beaux jours devant lui Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gehenne
Bubulle Gehenne
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 36
Localisation : Sous une pierre
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: NCIS   Jeu 14 Déc - 20:00

Attention, il est préférable d'avoir vu l'intégralité de la seconde saison avant de lire ce qui suit :


Pour passer le cap de la seconde saison, il faut parfois savoir se mettre en danger. Ou pas. Des séries comme CSI continue de progresser de manière linéaire. Sans apporter de grands changements. D’autres, reformule complètement sa ligne directrice (Prison break ou dans une autre mesure, Millennium). NCIS décide de garder le cap, tout en changeant son fusil d’épaule. Une intention toujours plus portée vers les personnages, mais un ton légèrement différent. Plus grave, moins drôle. Leur caractère sculpté toujours intact prend moins de place. Et surtout, il manque un protagoniste. Il manque un élément de l’équation humoristique. Le schéma ne tenait plus vraiment, un changement s’imposait.

La précédente saison se terminait par une mort brutale. Comme un message lancé, un avertissement. Personne ne serait à l’abri ? Et la saison de prendre un plaisir sadique en s’attaquant aux personnages principaux. Tout le monde ou presque y aura droit. Outre le fait de propulser un suspense latent et une dramatisation supplémentaire, la série adopte davantage le point de vue de ses personnages en les plaçant au cœur de l’enquête. Les agents ne sont plus des pièces rapportées pour définir l’histoire, mais constitue le moteur de l’intrigue, ou fusionne étrangement avec elle.

La série perd en humour, ce qu’elle gagne en profondeur dramatique. Le nouvel équilibre semble plus serein, plus adéquate. Moins drôle, mais plus tendue ; moins fun, mais plus précise, cette troisième saison détermine une approche plus en osmose avec son fond. Au point de déposséder sa particularité principale. Celle qui lui permettait de se détacher du lot, en assumant pleinement sa différence. Une orientation différente, mais on ne perd finalement pas au change. Et les situations cocasses sont toujours aussi délicieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendres.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NCIS   

Revenir en haut Aller en bas
 
NCIS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varock Films :: Hors Sujet et Archives :: - Forums Annexes - :: Série-
Sauter vers: