Le forum de l'association Varock Films
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Takashi Miike - Le topic officiel

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Takashi Miike - Le topic officiel   Ven 2 Juin - 23:56

A la demande de Gehenne j'ouvre un topic avec mes ptites critiques des films du bonhomme que je bouffe à grosse dose en ce moment ! J'ai pas fini d'en parler !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Ven 2 Juin - 23:58

Bodyguard Kiba



1994

Tout commence dans un parking où un américain jurant entre ses dents, se fait écraser la tronche par un grand jap qui a la classe. D'un coup une poigné de mecs surgissent et tentent de sauver le ricain. Mais le grand jap est tout sauf mauvais... C'est un pro de chez pro en karaté. Il les dégomme donc sans difficulté. Le bodyguard Kiba est en fait un Garde du corps plutôt... Illégal. Il protège des mecs pour des grosses sommes de frics. Son nouveau client : Un Yakuza qui vient de se faire arrêter par les flics lors d'une engueulade entre Yakuza justement. Il est soupconné d'avoir planqué une grosse somme d'argent qu'il devait rendre à son Boss. Je m'arrête la sinon je commencerai vite a spoiler tellement le film est riche en rebondissement. Tout s'enchaîne très vite pendant 1h30, alternant avec aisance phases de dialogue, suspens et combat (qui plus est, très bien filmé et chorégraphié... comme d'hab je dirais avec Miike). On ressent les débuts du réalisateur qui tente certains plans astucieux, de nouveaux effets de montages, etc. Tout n'est pas exempt de défauts, le film souffre malheureusement de son budget qui a dû être très maigre et on pourrait penser au premier abord à un gros téléfilm. Là où ça change, c'est qu'on est loin d'une mise en scène de téléfilm, les interpretations sont sans faute, et rien à redire sur la photographie du film qui joue astucieusement avec les nuances de couleurs comme ce dialogue magnifique où une femme est en pleine lumière chaude alors que l'autre est éclairée par la lune. L'une est propre, l'autre non. L'une est libre, l'autre est ligotée. bref, imaginez qu'une grande partie du film est construit de cette manière et donne un charme tout particulier au métrage. La musique par contre reste trop proche d'une compo des années 90 sans réellement de saveur... Excepté un morceau d'une grande simplicité qui revient dans les moments calmes et étranges. Pour conclure, même si je savais que Miike n'avait pas réalisé que des films dit "de fou", ce film m'apporte la vérité : cet homme sait réellement tout faire !

_________________


Dernière édition par le Sam 3 Juin - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Ven 2 Juin - 23:59

Bodyguard Kiba : Apocalypse of Carnage

1995

Je commence à découvrir ce qu'est le V-cinéma au Japon. Et ça fait plaisir. Ca se situe entre le le film et le direct-to-video. La suite de Bodyguard Kiba est très courte : 64 min. Et on reste carrément sur sa faim, vu comment le film est mené à tambour battant, on est bien dégouté. Je comprend pourquoi Miike à fait une suite un an après... malheureusement non dispo. Enfin bref, revenons à nos moutons. Le film commence simplement, Kiba se voit offrir une nouvelle mission de garde du corps. Cette fois ci c'est une jeune femme qu'il doit ramener en thaïlande dans un clan adverse au sien (Je rappelle que Kiba fait partit d'un clan de karaté au japon). Il fallait s'en douter, il va tomber dans un traquenard... Un épisode toujours fort bien mené au niveau du récit et des scènes de fights (incroyablement bien lisible comme souvent chez Miike). L'histoire s'éloigne un peu de Kiba pour s'intéresser à un personnage secondaire (le frère de la fille que Kiba protège)... ce qui n'est pas pour déplaire. Maintenant que je sais pourquoi le premier avait cet aspect "TV" et que j'ai appris l'existence du V-cinema, je me dis qu'on rate surement de très bon métrages venant du japon mais qui ne fouleront jamais le sol européen... dommage. En tout cas, merci à l'éditeur anglais d'avoir sortie ces deux épisodes ! Le prochain sur ma liste Miike : Fudoh : The new generation.

_________________


Dernière édition par le Sam 3 Juin - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Sam 3 Juin - 0:01

Fudoh : The new generation



1996

On rentre dans le vif du sujet dans la filmo de Miike. Fudoh est le premier film qui l'a fait connaître autre part qu'au Japon (nous français, c'était avec Audition). Fudoh est pour moi, le meilleur résultat que ce que beaucoup appellent : un manga live. Souvent ce nom irrite vu que les films en question, même si j'en aime beaucoup, ne correspondent pas à l'esprit d'un manga. Ca ne sert à rien de faire des grimaces ou ce genre de choses pour qu'on puisse dire : Oh t'as vu c'est un manga live. Chez Miike, rien de tout ça... Mais beaucoup plus.

Ca commence sur deux frères d'une famille riche (un très jeune, l'autre moins) jouant à se lancer une balle de base ball. Après avoir appris que cette famille (Fudoh) sont des Yakuza (le père et ses deux fils), on découvre en même temps que le petit, le père assassinant son plus grand fils en lui tranchant la tête. Le petit Riki Fudoh va donc grandir avec une haine envers son père qui explosera au moment voulu. Nous basculons 10 plus tard, Riki Fudoh est devenu lycéen, c'est un génie, il contrôle l'école avec un petit gang (une fille très belle, une autre qui lance des aiguilles avec son sexe, munie d'une sarbacane, un géant ultra fort et un groupe de gamin munis de flingues). Fudoh va se faire une place dans le milieu des Yakuzas en tuant un à un les chefs de clans. Mais le grand chef l'apprend et prévient son père. Le père de Fudoh va donc essayer de tuer son fils en engageant un tueur.

Malgré une copie désastreuse : Coupure, traces, grain, couleurs délavées, sous titres incrustés, le tout digne d'une mauvaise VHS, Fudoh fait partie des meilleurs films de Miike vu qu'il regroupe pas mal de ses thèmes de prédilections. Espèce de grand film de malade où tout est possible, le tout intégré dans un univers cohérent. Ce que j'aime c'est que le monde de Miike a toujours un côté décalé et on (en tout cas je) n'est jamais surpris de voir arriver quelque chose d'impossible, de gros, mais c'est toujours amené d'une telle façon que ça passe a merveille. A noter la première apparition cinéma de Rikki Takeuchi (le brun avec une super gueule dans les Dead or Alive... Entre autres) (la première colaboration avec Miike date de la même année mais pour un V-film : Rakkasei : Piinattsu).

Je ne saurais que trop conseiller Fudoh à ceux qui ne connaissent pas Miike. Si on n'accroche pas à Fudoh, je doute qu'on accroche aux autres films du maître et surtout, je doute qu'on les comprenne.

_________________


Dernière édition par le Sam 3 Juin - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Sam 3 Juin - 0:01

Bird People In China



1998

La seule chose que je peux reprocher à ce film ne vient pas du film (ben elle est conne ta phrase alors Greg). Franchement pas merci Studio Canal pour avoir sorti Fudoh et Bird people in china dans le même box... mais avec un traitement à peine digne d'un traitement K7 de 1983. Bref passons. S'il y a bien un film dans la filmo de Miike qui ressort tellement il est différent de ses oeuvres "habituelles" (je mets des guillements tellements les films de Miike sont des oeuvres tellement différentes !), c'est bien Bird people in china.

Un jeune homme d'affaire japonais est envoyé en Chine au dernier moment pour trouver des filons de pierre fines (Jade). A peine le temps de dire au revoir à ses proches que le voilà projeté dans un train direction le fin fond de la Chine. Nous aussi d'ailleurs nous sommes projetés à cent à l'heure dans ce train. Miike nous présente la situation avec un montage accéléré du "avant le train" assez incroyable. A la sortie du train, il est accueilli par un guide. En route, un autre homme monte dans la camionette, un homme que l'on a croisé dans le train, lui aussi japonais, et lui aussi parti pour le Jade... Sauf que lui est un Yakuza. Le voyage se poursuit à travers des décors magnifiques et une poésie règne sur le voyage initiatique de ces hommes. Après un repas en montage à base de champignons hallucinogènes (le guide en perd d'ailleurs la mémoire) ils finissent quand même à se retrouver dans ce petit village totalement à l'écart de la civilisation (la dernière partie de voyage se fait sur un radeau tiré par 5 grosses tortues). Dans ce village perché dans une montagne, ils vont faire la connaissance d'une femme à la beauté très étrange qui apprend à voler aux enfants du village.

Tout est beau dans ce film, cela va des décors tous naturels, de la musique, des acteurs, de la poésie, tout ! Miike livre une oeuvre personelle et il nous la livre tellement bien qu'elle passe toute seule. On en ressort tout retourné (comme d'hab chez Miike... Mais souvent dans l'autre sens). En un mot : Superbe !

_________________


Dernière édition par le Sam 3 Juin - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Sam 3 Juin - 0:02

Full Metal Yakuza



1997

Aaaahhhh découvrir du Miike ça fait toujours quelque chose ! On s'attend inévitablement à un film décalé, prenant, totalement différent de la production cinématographique "normale"... et on n'est jamais déçu (je parle pour moi, je sais bien que ce réa ne fait pas l'unanimité).

Deux amis travaillent dans une maison d'un grand chef Yakuza (avec un gros tatouage dans le dos). Un jour, Agane, l'un des deux jeunes, tombe nez à nez avec le chef. Agane est tout retourné vu qu'il considère le chef comme son dieu. Mais le soir même, le chef va en pleine rue tuer une bande rivale de Yakuzas. 7 ans plus tard, Agane et son ami sont devenus des vrais yakuza... Le problème c'est que contrairement à son ami qui est nerveux et violent, Agane est trop gentil et n'ose faire du mal. Trop gentil, il se fait tabasser par des jeunes, etc. Le chef doit enfin sortir de prison et Agane est là pour le reconduir chez lui... Mais ce n'est pas un bon repas et une fête qui l'attendent mais 2 Yakuzas armés qui vont buter Agane et son chef. Agane se réveille alors dans un labo, découvrant un corps qui n'est pas à lui, un robot muni de supers pouvoirs.

Quand Miike rencontre Robocop et Terminator, ça donne Full Metal Yakuza. Gros mélange de genre sans jamais pomper directement comme le faisaient beaucoup de série B et Z dans les années 80. Il développe une histoire de vengeance totalement barrée, ou Agane et son chef ne font plus qu'un dans un corps de Robot surpuissant, obligé de se nourrir de métal et n'ayant plus aucune émotion (il faut le voir prendre son premier repas : des bouts de métal divers plongé dans un bol de lait ! Laughing ). Ajoutez à ça une mise en scène toujours aussi inventive et rythmée, avec des purs moments comtemplatifs.

Malheureusement, Miike ne fait pas dans le tout public, et n'a pas encore le droit à un budget faramineux. Force est de constater qu'avec un maigre budget il réussi à nous en mettre plein la vue même si bon nombre des effets spéciaux portent plus à rire qu'à nous époustoufler. Mais bon... Ayant vu pas mal de films du réa maintenant... Je me demande parfois si ce côté cheap n'est des fois pas fait exprès (suffit de voir comment il joue avec ses effets spéciaux... Un cyborg avec un gros sexe en métal vous avez déjà vu ça ? Wink )

_________________


Dernière édition par le Sam 3 Juin - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Sam 3 Juin - 0:03

Audition



1999

S'il y a bien une expression qui vient tout de suite à l'esprit quand on regarde le film c'est : l'amour rend aveugle.

Audition est un film choc pour moi. Choc dans plusieurs sens. Déjà c'est le premier film de Miike que j'ai vu (le premier distribué en France d'ailleurs). Je me souviens de quand je l'ai acheté même et je me souviens aussi avoir vu la bande annonce et ça m'avait gravement foutu les glandes (j'étais déjà avec Fanny et on était deux dans ce cas). Le dvd est resté sur mon étagère pendant pas mal de temps parce qu'on avait un peu peur du résultat. Surtout avec la répute que se traînait le film et que je n'avais jamais vu de film vraiment choc (en fait si j'en avais vu pas mal... mais pas des Jap). Lors du premier visionnage on avait effectivement été choqués ! Pas du tout habitués à ce rythme de film, à cette mise en abîme, à ce style... Mais le film a déclenché en moi une certaine passion pour le réalisateur au point qu'aujourd'hui il est pour moi l'un des plus grands cinéastes en activité.

Mais revenons à Audition que j'ai revu ce soir. Le début s'ouvre sur un enfant marchant seul dans un long couloir. Il apporte un cadeau à sa mère malade. Son père est assis à côté du lit d'hôpital où se trouve sa femme. Sa femme rend l'âme avant que le petit n'arrive dans la pièce. Quelques années plus tard, le père vit seul avec son garçon. Miike développe alors le quotidien d'une vie de famille assez particulière mais qui se passe très bien. Les deux hommes de la maison entretiennent de très bonnes relations père / fils. C'est d'ailleurs lors d'un repas que son fils dit à son père qu'il le trouve décrépi et qu'il ferait bien de se remarier. Lors d'une soirée dans un bar, le père de famille en parle à son ami qui est producteur à lé télévision. Son ami lui propose alors quelques chose : lancer une audition auprès de jeunes filles, répondant aux critères du père, pour un film qui ne se fera sûrement pas. Le père tombe alors fou amoureux d'une des participantes qui cache bien son jeu.

Miike prend vraiment le temps dans ce film de bercer le spectateur dans la vie du père de famille pour mieux le déstabiliser au moment où on s'y attend le moins. Il joue alors avec nos souvenirs du début, des flash backs cauchemardesques où l'on en apprend sur le passé de la jeune femme, des coupes bien précises, etc Pour finir dans l'horreur la plus totale.

Bref, une vrai réussite. Le réalisateur passe d'une mise en scène très posés et calme à quelque chose de plus proche des personnages et de plus mobile. Un Miike de très grand cru donc !

_________________


Dernière édition par le Sam 3 Juin - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Sam 3 Juin - 0:04

Silver



1999

Encore une découverte ce soir. Petit film dans la filmo de Miike, réalisé sans beaucoup de moyens et sorti directement en vidéo. Silver reste quand même un pur produit du monsieur.

Silver se regarde comme un manga se lit. CAD qu'il reprend beaucoup à la mise en image d'un manga et à ses codes.... Normal... Silver est adapté d'un manga qui n'est pas connu ici.

Jun est une agent secret qui opère sous le nom de Silver (Avec un côté super héros et sa combi en cuir style catcheuse). Elle se fait contacter par son ancien employeur (et ancien amant) pour une nouvelle mission. Jun est championne de karaté et comme couverture, son patron la fait rentrer dans la ligue de catch féminin (la vraie ! Les catcheuses du film sont les vraies aux Japon). Elle va pouvoir approcher sa cible qui n'est autre qu'une femme cruelle sado-masochiste. Mais un autre personnage va faire son apparition... Qui a un rapport direct avec l'assassinat de la famille de Jun.

Si je dois retenir trois choses de ce film c'est les clins d'oeil manga très "fan service' (plan culotte et gros seins, persos charismatiques ayant chacun une particularité délirante, etc), la mise en scène de Miike qui m'impressionne toujours tellement il sait s'adapter au support pour le quel il tourne, et la troisième chose... C'est Atsuko Sakuraba !



Et dieu sait comme Miike profite de l'occasion d'avoir une véritable créature de rêve dans son film. Tenue moulante, scène de nu, scène de sexe où le monsieur s'attarde beaucoup sur ses seins, etc Quand je vous disais que c'était très manga dans le style "ecchi".

Un vraiment bon petit film ! Une chose... on est vraiment frustré à la fin ! Miike termine son film comme un manga. Sur un cliffhanger incluant un nouveau perso. Le problème c'est que le film n'a jamais eu de suite... dommage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Lun 5 Juin - 23:43

Dead or Alive



1999

Voila un autre film (Trilogie) pour lequel Miike est connu. Et c'est tant mieux !

Le film commence à 100 à l'heure. On suit l'avancée de plusieurs personnages et on peut dire que ça va très vite. Entre une jolie asiate qui danse, un Yakuza qui la matte, Un flic qui part, un mec assez excité qui change de fringues, un allumé qui danse, un chinois qui s'enfile plein de bols de nouilles, un mec qui se fait le plus grand rail de Coke au monde, ça ne s'arrête pas ! Sur une musique qui décalque, le montage "clip" dure plus de 5 min. Mais tout ça n'est pas fait pour faire beau. Puisque Miike nous expose le point de départ de ce qui menera deux personnages (un flic et un chef de gang) à l'affrontement.

L'histoire ? On suit en fait pleins d'histoires différentes qui gravitent autour de deux personnages forts. Jojima est un flic archi balèze qui ramène tellement de truands que ça en énerve son bosse. Il est aussi père de famille, sa femme le trompe, et sa fille est atteinte du maladie grave. Le truc c'est que l'opération coute 20 millions de Yens et qu'ils n'ont pas les moyens. Après le meurtre d'un chinois et d'un Yakuza haut placé (au début), lui et son partenaire se mettent à la recherche de Ryu et sa bande.

Ryu quant à lui est à la tête d'un petit gang tous d'origine chinoise. Un jour son frère rentre des USA pour rester avec son frère et continuer ses études. Mais il va tomber en plein dans les affaires du grand frère ce qui n'est pas pour lui plaire.

C'est vraiment marrant comment Miike joue avec le rythme de ses films. Quand on regarde plein de films "standard" (et en particulier les films américains), quand on capte un tant soit peu ce genre de choses on se dit : putain... l'histoire est différente mais c'est toujours la même chose. Oui... Le rythme et le déroulement des films est très souvent le même partout. Miike en est conscient et s'amuse avec ça pour déstabiliser le spectateur... Et en profiter pour mieux le surprendre. Un début de malade mental, un déroulement tout en douceur, des scènes d'actions bourrines, on bascule dans la folie d'un Yakuza et hop on se retrouve avec une scène magique et poignante tellement elle sonne vrai pour finalement finir son film en cartoon live purement assumé et totalement déjanté... Bah oui... C'est ça Miike ! Chaque film est une surprise, chaque film est différent !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Mar 6 Juin - 23:02

Dead or Alive 2 : Birds



2000

Ah ! On prend la même équipe que le premier, les mêmes acteurs, on ajoute le scénariste de Bird People in China et on obtient : un des meilleurs films de Miike.

Mizuki, un tueur à gage (Sho Aikawa) attend sa cible sur un toit. On a quelques flashbacks de son boss (Tsukamoto délirant) lui expliquant comment un petit groupe (en nombre) face à deux gros clans peut facilement se mettre à leur niveau sans bouger. Le temps passe et le jour se lève. La cible du tueur sort d'une maison. Le truc c'est que le tueur va se faire coiffer au poteau par Shu, un autre tueur à gage tout habillé de noir (Riki Takeuchi). Les deux hommes s'enfuient alors vers une destination commune et vont tomber l'un sur l'autre. Ces deux tueurs sont en fait deux amis d'enfance. Ils vivaient dans un orphelinat avec d'autres enfants. Sur cette île ou ils vont se cacher, ils retrouvent leur autre ami : Kôhei (Kenichi Endo). Lui est resté tout sa vie sur l'île et est devenu pêcheur. Mais les deux hommes sont recherchés et vont très vite devoir faire face à des Yakuzas qui veulent leur peau.

Encore une histoire qui part dans tous les sens mais qui est très chargée en émotions. Pour moi le film traite de l'enfance. Au détour de certaines scènes Miike nous pose des questions et transforme des personnages adultes en enfants, faisant parfois hésiter nos héros à passer à l'action. Au-delà du film que l'on nous vend (un vulgaire film d'action hyper violent... chose qu'il n'est pas), c'est un film sur l'amitié, la vraie, celle avec laquelle on grandit... et on meurt. Superbe !

Un petit mot pour finir, j'ai beaucoup lu de critiques qui se posaient tout le temps la question : Mais pourquoi les ailes ? Alors j'ai tout vu, ce sont des anges et ils sont déjà morts, etc. Pour ma part je pense que nos deux héros portent les ailes, blanches pour l'un et noires pour l'autre, simplement en rapport avec un dessin de leur enfance. Un dessin de deux hommes-oiseaux blanc et noir en train de voler. Un dessin qui est ancré en eux et qui est lié à l'imaginaire. Comme si ils ne s'étaient jamais quittés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Ven 9 Juin - 0:03

Dead or Alive : Final



2002

Ayé c'est fini les Dead or Alive... Et on peut dire que ça se termine de la meilleure façon. Sans divulger la fin bien sûr Wink

L'histoire se passe en 2346 à Yokohama. La ville est sous le contrôle d'un dictateur qui fait prendre à sa population une drogue leur empêchant d'avoir des enfants et qui lui donne un total contrôle sur eux. Honda (Riki Takeuchi) est flic, contrairement au reste de la population, il a une belle maison, une belle femme et un petit garçon. Lui et sa brigade essaient de capturer un groupe de rebelles qui compte parmi eux un homme nommé Ryo (Sho Aikawa), un réplicant (à savoir un cyborg doté de sentiments). Mais après un échange qui se passe mal (le fils de Honda kidnappé contre d'autres rebelles), les deux hommes vont devoir s'affronter dans un combat final.

Bien sûr, je résume en gros et bien d'autres surprises sont au rendez-vous ! Tournage à Hong Kong oblige, Miike tourne en majeure partie avec une équipe hong kongaise (la prod de Jackie Chan) et c'est cette équipe qui s'occupera des différents combats durant le film. Les combats qui s'avèrent particulièrement réussis sachant que les deux acteurs font tout eux-mêmes !

Enfin voila, on se retrouve avec un film SF à la photo très particulière, un brin rétro avec comme toujours chez Miike des acteurs qui jouent juste (ce mec me troue le cul au niveau direction d'acteurs...). Vraiment très chouette. La fin est par contre très... mais alors... très barrée ! Et il est vraiment difficile de s'en faire une explication... J'ai la mienne, mais je pense plus que peu de gens réussissent à saisir le sens. Spoiler Les deux personnages finissent par voir que s'affronter et se détruire (seul point commun entre les 3 épisodes) ne peut rien et que la seule solution est la réunification dans un même être. Ils donnent donc naissance à un robot avec une grosse verge à la place de la tête, symbole masculin par excellence. Ils sont alors parés pour réparer ce monde pourri dans lequel ils vivent... en commencant par le maire Wink

PS : Le joueur de Saxo est terrible !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Sam 10 Juin - 17:22

Andromedia



1998

Truc con... J'avais quasiment terminé ma critique quand j'ai fait une fausse manipe et j'ai tout perdu... les boules. Du coup rebelote et c'est reparti pour un tour !

Ce que j'aime tout particulierement avec Miike c'est que c'est un réel touche à tout. Ce type est réellement capable de réaliser toute sorte de films. Et j'en ai encore eu la preuve.

Je vous ressitue l'histoire avant de donner mon avis... trop dégoûté d'avoir tout perdu j'ai récupéré un synopsis sur Sancho does Miike :

Citation :
Mai est une jeune fille enjouée qui sort tout juste du collège. Elle est entourée de ses amies - Riko, Yoko et Nao - et passe la majeure partie de son temps avec Yû, un ami d'enfance en passe de devenir quelque chose de bien plus proche. En ce jour où les deux compagnons se rendent sur la plage, au pied du cerisier autour duquel ils ont joué de nombreuses fois étant plus jeunes, Mai a peur de l'avenir, et surtout d'être séparée de ses amis. C'est aussi la première fois que Yû l'embrasse, sous son impulsion à elle. Le soir, Mai et Yû se séparent difficilement avant de rentrer chez eux. Tout jouasse, Yû décide de passer un coup de fil à Mai, pour la saluer encore une fois. Malheureusement, Mai s'arrête au milieu de la route pour décrocher son portable. Et paf le camion. Exit Mai, enter Ai.
Mai, donc, meurt sur le coup. Les fleurs de cerisier viennent saupoudrer le sang qui s'étend inexorablement sur le tarmac (c'est beau, non?). (Mal)Heureusement, le père de Mai n'est autre que Shungen, un informaticien génial qui a développé un système permettant de sauvegarder les mémoires d'un humain et de le recréer sur ordinateur. Mai devient donc Ai (je ne pense pas que ce soit une coïncidence), représentation quasiment parfaite de Mai en virtuel, espèce de déesse du cyberespace. Le hic, c'est que Satoshi (demi-frère de Mai et hacker de légende) et le consortium américain pour lequel Shungen travaillait avant de se rebeller contre les ambitions diaboliques de son supérieur hiérarchique, sont prêts à tout pour mettre la main sur Ai. Shungen est assassiné, Yû "stocke" son amie de toujours sur un portable magical et s'enfuie. Mais l'ennemi peut aussi se situer à l'intérieur de son groupe, en la personne de Rika par exemple, amoureuse de Yû depuis toujours et qui voit là une occasion de l'avoir pour elle seule…

Me revoila presque où j'en étais ! Il faut quand même savoir pas mal de choses sur ce film avant d'en faire une quelconque critique. Andromedia est le premier film à "gros" budget de Miike... et qui dit souvent gros budget dit obligations... et pour en avoir il en a eu ! Obligation de tourner avec un boys band et un girls band local, et d'intégrer une chanson du boys band en clip PENDANT le film. Ce qui veut dire que pendant le film d'un coup, on se retrouve avec les mecs du boys band dans leur planque, danser comme des coucouilles sur une zic ultra formaté djeuns japonais avec des effets pyrothechniques minables... Vraiment dommage. Mais Miike arrive quand même à toucher. De un il garde surtout à l'écran les deux principaux personnages et le film ne devient pas une sorte de "Spice Wolrd" version J-pop. On aura donc le droit à de jolis effets spéciaux en numérique pour tout ce qui se passe avec Mai et surtout (enfin pour moi) une scène où le Hacker fusionne en quelque sorte avec un gros ordinateur et se fait littéralement câbler de partout. Malheureusement on n'évite pas la romance qui ne coûte pas très cher. Le film s'embourbe parfois dans l'eau de rose un brin gnangnan mais tonton Miike est la pour qu'une touche de folie vienne perturber l'ensemble (comme cette course poursuite délirante très cartoonesque entre une Cocc et une Mercedes).

Bref, un gros film de commande et l'oeuvre la moins personnelle du monsieur. Même si quelque fois on ressent sa touche de rêve, à défaut d'être passionnant, son film en devient alors très beau qu'on en oublie que l'on est devant un "produit".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Dim 11 Juin - 23:48

Blues Harp



1998


Oh la la ! Je vais devoir le dire à chaque critique que Miike est un grand réa ? Non parce que ce soir j’ai encore découvert un de ses films et il s’avère que le film en question, Blues Harp, est un véritable petit bijou.

Chuji joue de l’harmonica depuis son enfance. Il bosse dans un bar en tant que serveur. Dans ce bar, plein de groupes de musique passent, du blues, du rock, etc. Un soir, une bagarre éclate dans le bar. C’est comme ça qu’il va rencontrer Tokiko, une très belle jeune fille toute simple et pleine de vie. Ce soir-là, il va aussi sauver la vie de Kenji, un jeune yakuza prêt à se faire allumer par un gang rival. Chuji et Tokiko vont tomber amoureux et Kenji va devenir un ami de Chuji. Le chanteur d’un groupe va donner la chance à Chuji de monter sur scène et d’enflammer la foule… et un producteur. Tokiko va tomber enceinte. De son côté, Kenji va tenter de devenir le chef de son clan, il couche donc avec la femme de son boss pour qu’elle échange le testament de celui-ci contre un faux en faveur de Kenji. Celui-ci va aussi conclure un marché avec le gang rival, etc… Mais le bras droit de Kenji va vendre la mèche, et Kenji et Chuji vont se retrouver dans un sale pétrin.

C’est vraiment pour résumer l’histoire, ce que je viens de faire, tellement le récit est riche en rebondissements et chargé en émotions. Ce film est vraiment touchant... Miike nous fait mal, nous fait rire, nous fait pleurer. Je ne sais vraiment pas quoi ajouter sur Blues Harp tellement ce film m'a transporté !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Mer 14 Juin - 14:24

Salaryman Kintaro



1999

J'arrive encore à être étonné ! Avant de parler de ce que je pense du film, il faut savoir que je ne connais pas du tout le manga ni la série animée qui sont très populaires au Japon. Après avoir vu le film et fait quelques recherches, je vois que Kintaro est une sorte de "super héros" ancré dans notre monde... Pas de supers pouvoirs mais un look bien jap, une grosse moto et surtout, il est à la tête d'un groupe de motards énorme. Là où c'est intéressant, c'est la double vie de Kintaro qui bosse comme cadre dans une grosse compagnie Japonaise qui fabrique de gros bâtiments.

Bon... je viens déjà de divulguer certains points de l'histoire. Kintaro à une vie à 100 km/h. Il a un petit garçon et fait tout pour être le père idéal, il s'entend bien avec son ex-femme, il se fait héberger chez son patron (le boss et sa femme sont à la tête de la grosse compagnie), il sait vachement bien se battre, il ne rate jamais une occaz pour sauver la veuve et l'orphelin, bref. Il cartonne... Sauf qu'il pourrait plus cartonner dans les affaires le petit ! C'est pour cela que son boss l'envoie travailler avec Igo. L'ex-mari de la femme de son boss. Igo est une brute et pourtant il n'en fout pas une. Kintaro va apprendre et découvrir le sale monde des affaires et tomber dans une histoire plus énorme qu'une simple erreur de compte. Mais quand les méchants s'en prennent directement à ses proches, il va va revêtir son costume de héros pour régler l'affaire à sa manière.

Ce film est peut-être le film le plus ancré dans la culture pop japonaise que j'ai pu voir et je comprend que le film ne soit pas connu en France. On y découvre le monde des affaires japonaises qui fonctionne sans arrêt... bref c'est vraiment propre à leur culture. Le fait que je ne connaisse pas le manga m'a surement gâché une partie du film. Beaucoup d'éléments ont l'air d'être présents pour faire vibrer les fans (découverte de certains persos clés, le costume, les motos, etc). La mise en scène est toujours nickel, rien à redire sur le rythme, les effets de style dont fait preuve Miike s'intègrent parfaitement, comme ce passage où un des personnages ouvre une enveloppe piégée, une flamme sort brulant la pellicule du film avant de faire sauter l'immeuble. Ces petites touches de fantasie renforcent le côté "manga" du film. Un très bon divertissement qui doit prendre toute son ampleur quand on connait Kintaro !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Dim 18 Juin - 23:30

Tennen Shojo Man Next



1999

On tape dans le rare de Miike (en Europe je parle). La série est trouvable au Japon mais comme d'hab... très cher ! Mais ma petite femme m'a dégoté la suite de la première série (d'où le "Next") dans une boutique e-bay... avec des sous titres cette fois ci ! Ca aide tout de suite !

Tennen c'est une série en deux box. La première c'est une bande de lycéennes qui se bastonnent la gueule, qui n'hésitent pas à parler mal, qui montrent leur petite culotte et... qui se bastonnent la gueule ! Vous l'aurez compris, la série est surtout axée baston. Je n'ai pas pu voir le premier box malheureusement... Mais le "Next" ne nécessite pas d'avoir vu le premier avant.

L'histoire est simple, on retrouve les mêmes lycéennes qui cette fois-ci vont devoir se battre contre une organisation de mannequins vampires qui transforment leurs copines en... vampires ! Mais pour ça il faut qu'elles soient vierges... ça tombe bien dirons-nous !

Alors tout de suite on pense à Buffy, moi-même pas du tout fan de Buffy je me suis quand même gravement éclaté en visionnant ces épisodes, toujours aussi bien mis en scène mais avec des effets spéciaux pitoyables... dommage (disons qu'en budget SFX ils ont du avoir 1/3 d'un budget SFX de Buffy... pour tous les épisodes ! Laughing ). La photo de la série "Next" est superbe, je me suis même dit que Del Toro a dû voir cette série et s'est inspiré de l'antre du chef des vampires pour Blade 2 tellement c'est proche (mélange high tech et gothique, bocaux avec des trucs dedans, lumière ambrée, etc).

Bref une très bonne série qui passe bien ! C'est bien joué, on n'évite pas les stéréotypes jap (les filles qui se chahutent comme des coconnes, les poses) mais tout ça apporte justement un charme fou à l'ensemble !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Dim 18 Juin - 23:44

City of lost souls



Qu'est ce que ça donne quand on donne à Miike un plus gros budget que d'habitude et que les investisseurs sont étrangers ? Ca donne City of lost souls !

L'immigration est un sujet récurrent chez Miike. On la retrouve quasiment dans tous ses films. Le sujet est encore plus fort dans ce film. Les acteurs ? Ils sont Brésiliens, Américains, Japonais et Chinois... ça va pas mal ! Et comme à son habitude, Miike ne redouble pas, tout le monde parle sa langue et ça devient quelque fois une vraie barrière pour se faire comprendre donnant lieu à quelques moments très sympathiques.

L'histoire de City of lost souls est simple... mais si complexe. En effet en quelque lignes je pourrais la résumer à : un brésilien fait sortir sa copine chinoise qui est sur le chemin de la prison et se marie avec. Tout ce que veut le couple c'est partir loin de ce pays. Bien sur, le chef de la mafia chinoise est amoureux de Kei (la chinoise), Mario (le héros brésilien) essaie de récupérer de faux papier pour partir du pays en montant un coup. Ce qui va amener sur le devant de la scène un gang de Yakuza, une équipe de télé locale brésilienne, etc. Le principal reste bien sur l'amour que se portent Mario, le héros, et Kei.

Le film est parfaitement maitrisé à tous les niveaux, on pourra bien sûr regretter l'image de synthèse lors de la petite scène du combat de coqs (filmée comme Matrix ! Shocked ) mais c'est tellement fun que ça passe tout seul. Des effets de style toujours aussi barrés et marrants (la caméra qui se prend une cannette et que se fêle, etc). Du tout bon ! Miike nous perd d'ailleurs dans toute ces personnalités et on se demande dans quelle ville exactement nous sommes... Comme si toutes ces villes étaient collées entre elles. D'ailleurs, le titre résume vraiment bien cette impression... Nous sommes dans une ville où les âmes se perdent ! Excellent ! Le seul bémol est que certains y trouveront certaines longueurs... Personnellement je ne les ai pas ressenties mais je peux comprendre Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Lun 17 Juil - 1:13

Osaka Tough Guys (Naniwa yuukyôden)



1995

On remonte un peu dans le temps pour se visionner un des premiers Miike. Adapté d'un manga, Osaka Tough Guys est un pur... manga live !

L'histoire est simple : deux potes sortent d'un bar complètement bourrés. L'un court dans une ruelle pour dégobiller. A ce moment une bande de loubards pousse une jeune fille dans cette même ruelle pour la violenter. Les deux gus vont la défendre coûte que coûte (c'est pas des nazes en baston les gaillards !). Arrive à ce moment Captain Daimon, un gros yakuza en tenue militaire, qui va les aider. Mais Captain Daimon est poursuivi par un robot a l'apparence horrible (une grosse femme avec des couettes et des lèvres énormes). Ajoutez à ça le thème de Terminator, qu'un des coups spéciaux d'un des deux gars est de vomir sur son adversaire, etc. On nage en plein délire, et ça ne s'arrête pas pendant plus d'une heure trente ! La suite de l'histoire est typique mais terriblement attachante (histoire d'amour, la nana tombe dans un film X, bastons, les deux héros looser trouvent un boulot en tant qu'apprenti Yakuza, les petits jobs ridicules, etc).

Pour un début c'est un bon début ! Miike nous donne une comédie vraiment délirante et inventive comme il ne s'en fait plus des masses, avec des vrais moments déjantés (la scène de karaoké est un must !). Ce genre de film peut vraiment se targuer d'une appellation "manga live". Vraiment décomplexé, vraiment fun, vraiment Miike !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
orion
Cuillière en Argento
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 29
Localisation : Gujan-Mestras (Gironde)
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Imprint   Lun 17 Juil - 1:23

Faudrais que tu parles de "Imprint". Il est génial!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Lun 17 Juil - 12:53

orion a écrit:
Faudrais que tu parles de "Imprint". Il est génial!

J'y vais dans le plus possible dans l'ordre Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Lun 24 Juil - 1:09

Kumamoto Monogatari



2002

Quand une chaîne de télé propose à Takashi Miike de réaliser une petite adaptation d'une légende de là où il vient... ça donne ça !

Tel est le point de départ. Le premier épisode, d'une durée de 30 min, raconte l'histoire d'une petite fille qui voit ses parents se faire tuer par une bande de guerriers. Avant de mourir, les parents laissent l'enfant à l'entréee d'une grotte et le père lui confie un collier. Après leur mort, le chef de la bande veut récupérer l'enfant mais un dragon de lumière réagit et protège l'enfant, tuant par la même occasion les guerriers. On passe alors 20 ans après avec la même fille qui est devenu bien grande et qui essaie de proteger son village avec le chef.

Cette épisode est fauché à mort ! Miike utilise donc un seul décor (à part une seule scène d'extérieur) et l'ensemble fait beaucoup "pièce de théatre". Il faut aussi rappeler que ces épisodes sont au départ ciblés pour les enfants et ont un fort aspect pédagogique (sans rentrer dans le gnangnan). Du coup, Miike ruse, et l'un des derniers affrontement aux allures de rêve voit les geysers de sang remplacés par des paillettes d'or. C'est superbe, c'est bien joué, ça passe tout seul !

Le deuxième épisode porte sur le thème de la famille et de l'amitié. Après une bataille pour conquérir un territoire, des jeunes viennent surveiller le village. Ces mêmes gens sont loin de leur famille et ne font qu'attendre. C'est alors qu'un "jeune" va se lier d'amitié avec le "vieux" du village qui est à l'origine même de la bataille.

Miike n'a toujours pas de gros budget. Et la, c'est la cata ! Je comprend des fois mais, la première scène surtout, est une vraie catastrophe. Tout est mal fait, mal inséré, bref une horreur. Scène d'intro passée (passage 3D réservé à la télé jap...). le tout reste assez laid (hormis les flash backs). Mais toujours bien joué, chose qu'on ne peut pas reprocher à Miike est loin d'être un mauvais directeur d'acteur ! Bref... Très très moyen.

Pour le dernier épisode, on lui confie un plus gros budget, il peut tourner en studio, etc. Et là il ne se prive pas pour raconter un morceau d'histoire, celui d'une femme qui va aider son clan pendant la guerre des clans. Un concentré de bons acteurs, des costumes magnifiques, c'est véritablement superbe et on regrette que Takashi n'ai pas eu le même budget pour les deux premiers. Du coup il réalise un épisode de 50 min (au lieu de 30 pour les deux premiers) avec une réalisation au poil ! Fort !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Ven 18 Aoû - 0:37

Ca faisait longtemps, on reprend notre cycle !

Family 1 & 2



2001

Et encore une adaptation d'un manga par le master Miike. On prend les mêmes et on recommence : Budget rikiki, acteurs fétiches de Miike qui feraient tout pour lui (on retrouve même quelques têtes de Bodyguard Kiba... dans les même rôles Wink), scènes d'action qui dépotnte toujours, etc

Mais... pour une fois il y a un mais ! Je ne sais pas si c'est la traduction des deux épisodes de 1h20 environ qui ont été mal traduits mais tout le scénario devient très complexe. Et quand on y regarde bien... ça n'a pourtant pas l'air compliqué. Enfance difficile pour les garçons d'une petite famille qui ne pouvait pas payer des Yakuzas. On se retrouve propulsé plusieurs années après avec Lignting Takashi, un tueur ultra rapide avec une cicatrice sur la joue, qui élimine un des chefs qui persécutaient sa famille. Après ça devient balèze, témoin qui tombe amoureux, d'autres frères (la traduction du mot frère a dû mal être interpretée... Au Japon il y a les "frères" de sang et les "frères" quand on fait partie d'un gang de yakuza). On continue avec une autre famille qui en veut à une autre, des coups de pute, un kidnapping, etc... Tout devient lourd... trop lourd même... Même si Miike sait toujours mettre en scène de manière fluide et précise, on sent le bonhomme pas inspiré dans ce qu'il fait.

Du coup, ce (ces) Family passent bien... mais on ne retient pas des choses marquantes. Dommage... Même si je dois avouer que toutes les scènes avec Lightning Takashi déchirent bien !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Ven 18 Aoû - 0:52

Visitor Q



2001

Eh eh eh... J'imagine la tête des gens à Cannes quand Miike a présenté ce film à la quinzaine des réalisateurs.

A la base, ce projet est un espèce de... comment dire... défi ! Plusieurs réalisateurs avaient comme sujet : La famille. Chacun l'exploitait de la manière qu'il voulait. Miike a trouvé le truc Wink

Imaginez un film où le père couche avec sa fille qui se prostitue, où la mère se fait battre par son fils. Pour oublier, elle se drogue. Mais pour payer sa drogue elle fait des passes. Le père, qui réalise des reportages vidéos pour la télé, s'est littéralement fait... enfoncer un micro dans le cul lors d'une émission. Le fils lui, se fait tabasser par ses camarades...

Bien sur, je résume ! Parce qu'il se passe encore plus de choses hallucinantes dans ce film ! Et toute la famille va trouver son bonheur grâce à un visiteur, sorti de nul part, qui commence dans le film en fracassant le crane à coups de pierre la tête du père de famille. Grâce à lui, chacun va trouver sa voie, le père va trouver un nouveau sujet, la mère va se trouver une source de plaisir inépuisable, etc. Pourquoi tout ça ? Ca ne mène à rien ! Voila ce que je lis dans la majorité des critiques sur le net. Ces gens ne doivent savoir lire entre les lignes, parce que message il y a ! Miike décrit tout simplement la quotidien d'une famille "banale" japonaise et fait exploser le mal-être qui règne dans son pays et le manque de communication flagrante au sein de la cellule familiale. Pourquoi alors ajouter toutes ces choses ? Tout simplement pour forcer le trait... rien de plus. Encore un film incomprie... et pourtant... c'est un sacré tour de force ! Miike tourne le film en 7 jours, ses acteurs se donnent à fond, etc. Et rien de plus représentatif quand on fait un film sur la famille... de le tourner avec un caméscope qui donne tout simplement à ce film... un aspect "film de famille"... bref... vous l'aurez compris : j'aime ce film ! Parce qu'il va loin tout en restant totalement décalé et déjanté ! C'est ça aussi Miike !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
MaTT
SpYcHoMaNiAcOdEpReSsiF


Nombre de messages : 1980
Age : 37
Localisation : order of the leech
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Ven 18 Aoû - 4:13

hehe un des premier film vu de se rea, dailleur cest celui la qui ma donnée envie de regardé ses autres ouvrages enfin pour le peu que jai vu
jyrai cambriolé la DVDtek de varock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://champ.lan.free.fr/index.php
benjtheslasher
Uwe Boll
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 32
Localisation : reims
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Mer 23 Aoû - 18:39

J'ai vu quelques films de Miike, mais je suis loin d'en avoir vu autant que toi, et j'avoue que sa filmographie est impressionnante !

Le dernier que j'ai vu est "Imprint" qui est, il vrai, excellent !
Je l'ai vu quelques jours après avoir vu "Mémoire d'une geisha" au cinéma, et j'ai trouvé que le monde des gaishas dépeint par Miike est vachement impressionnant !

As tu regardé "Ichi the killer" ? J'ai trouvé que c'est un film assez spécial (comme la plupart des films de Miike mais bon) et assez violent, surtout au niveau des scenes de torture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Varock
Elle couche avec le directeur...
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 34
Localisation : Reims
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   Mer 23 Aoû - 18:52

benjtheslasher a écrit:
J'ai vu quelques films de Miike, mais je suis loin d'en avoir vu autant que toi, et j'avoue que sa filmographie est impressionnante !

Le dernier que j'ai vu est "Imprint" qui est, il vrai, excellent !
Je l'ai vu quelques jours après avoir vu "Mémoire d'une geisha" au cinéma, et j'ai trouvé que le monde des gaishas dépeint par Miike est vachement impressionnant !

As tu regardé "Ichi the killer" ? J'ai trouvé que c'est un film assez spécial (comme la plupart des films de Miike mais bon) et assez violent, surtout au niveau des scenes de torture.
Si je ne me trompe pas, Mémoires d'une geisha a été réalisé par Rob Marshall... flim réalisé par un homme, basé sur le roman écrit par un homme, dépeignant la vie de femmes japonaises, incarnées ici par des chinoises parlant anglais... il est pas venu le jour où je verrai ce film cherry
Sinon, entièrement d'accord avec toi concernant Miike ! D'ailleurs, nous avons vu Ichi the Killer hier soir, je pense que Varock en postera une critique aujourd'hui ou sous peu !

_________________

Wouihouhwi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss.varock.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Takashi Miike - Le topic officiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Takashi Miike - Le topic officiel
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varock Films :: Hors Sujet et Archives :: - Forums Annexes - :: Cinéma-
Sauter vers: