Le forum de l'association Varock Films
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Spiderman 3

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Rom1
Président du Vice
avatar

Nombre de messages : 3516
Age : 40
Localisation : Reims
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Jeu 10 Mai - 10:17

Je la vois pas trop moi la mièvrerie de Spidey 3.
Au contraire, j'ai vu un film très sombre, sans concession, qui n'épargne aucun de ses personnages en les plaçant devant leurs mesquineries et leur égoïsme. Alors certes, ce n'est pas de la darkitude hype, mais une noirceur bien plus subtile, basée sur la déconstruction de tout le propos des deux précédents films : pour preuve le "baiser inversé" que donne Spidey à Gwen, sachant que MJ est dans la foule. Pire, la scène de la boite de Jazz où Peter va délibéremment frapper MJ au coeur, avant de le faire physiquement. Encore plus fort : MJ qui profite du chantage de Harry pour dire ses 4 vérités à Peter. Sûr que c'est moins visuel et plus fin que de voir le héros mal rasé descendre les méchants dans des gerbes de sang mais ça fonctionne tellement mieux, surtt pour le fan de la 1ère heure. Evidemment cependant qu'il y a un côté soap ! Spiderman le comics a tjs fonctionné sur ce registre : triangle amoureux, amitié détruite, trahison, etc.
Spidey 3, c'est la fin de l'adolescence, le passage à l'âge adulte avec son cortège de désillusions, le moment où l'on prend conscience qu'on doit accepter l'autre tel qu'il est et non plus tel qu'on le fantasme (cf. l'opposition entre le plan final de Spidey 2 et celui de Spidey 3).

Citation :
Et puis, c'est vraiment trop injuste. Le Claude est d'accord avec moi et on lui dit rien, et moi je me fais rembarrer. Z'avez qq chose contre les trésoriers?

Si si, c'est lui que je qualifiais de "fan de Bay". What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio Caine
Je viens peut être trop ici... non ?


Nombre de messages : 1017
Age : 48
Localisation : Reims
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Jeu 10 Mai - 20:26

Tu as raison Rom que le film place les personnages devant leurs mesquinneries.
C'est le traitement qui, à mon sens évidemment, est naze.
Dans un Harry Potter, je veux bien (et encore, c'est pour ça que j'ai eu du mal avec les premiers), mais dans un Spiderman, ça passe pas.
Après, mon souvenir du Comics est peut-être altéré, mais les réminiscences que j'en ai sont plus sombres et violentes.
Et c'est vraiment bizarre, parce que j'ai adoré le 1 et le 2. J'imagine que Raimi connaissait déjà la façon dont il voulait faire les choses à l'époque.
Pourquoi donc ai-je ressenti cette mièvrerie à ce point?
Je vous le demende Emile (prenez un chewing gum)?
Peut-être à t'il voulu se démarquer de ses "concurrents" (comme les X-Men) en faisant un film plus grand public.
Je ne sais pas.
Quoi qu'il en soit, avec moi, c'est foiré Twisted Evil

@Greg : Tu trouves que mes arguments ne sont pas construits, Grégounet?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaTT
SpYcHoMaNiAcOdEpReSsiF


Nombre de messages : 1980
Age : 37
Localisation : order of the leech
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 11:04

me demande pk il on pas suivit le comics a la lettre , je me rappel que le venom venais dune mission spatial qui etait dirigée par le fils du journaliste ou je doit me tromper Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://champ.lan.free.fr/index.php
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 11:21

Horatio Caine a écrit:
Tu as raison Rom que le film place les personnages devant leurs mesquinneries.
C'est le traitement qui, à mon sens évidemment, est naze.
Dans un Harry Potter, je veux bien (et encore, c'est pour ça que j'ai eu du mal avec les premiers), mais dans un Spiderman, ça passe pas.
Après, mon souvenir du Comics est peut-être altéré, mais les réminiscences que j'en ai sont plus sombres et violentes.
Et c'est vraiment bizarre, parce que j'ai adoré le 1 et le 2. J'imagine que Raimi connaissait déjà la façon dont il voulait faire les choses à l'époque.
Pourquoi donc ai-je ressenti cette mièvrerie à ce point?
Je vous le demende Emile (prenez un chewing gum)?
Peut-être à t'il voulu se démarquer de ses "concurrents" (comme les X-Men) en faisant un film plus grand public.
Je ne sais pas.
Quoi qu'il en soit, avec moi, c'est foiré Twisted Evil

@Greg : Tu trouves que mes arguments ne sont pas construits, Grégounet?

Non ça va mieux la ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 11:22

G33K a écrit:
me demande pk il on pas suivit le comics a la lettre , je me rappel que le venom venais dune mission spatial qui etait dirigée par le fils du journaliste ou je doit me tromper Question

Ca dépend, Ce n'est pas la même apparition dans la série Ultimate Wink Si on part comme ça, Spidey n'a pas sa toile qui sort de son bras mais d'un mécanisme construit par lui même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
Rom1
Président du Vice
avatar

Nombre de messages : 3516
Age : 40
Localisation : Reims
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 11:54

G33K a écrit:
me demande pk il on pas suivit le comics a la lettre , je me rappel que le venom venais dune mission spatial qui etait dirigée par le fils du journaliste ou je doit me tromper Question

Ca c'est dans le DA des années 90.
Dans la BD, c'est super complexe et lié aux Guerres secrètes, un méga cross over Marvel des années 80.

Citation :
C'est le traitement qui, à mon sens évidemment, est naze.

Il faudrait que tu précises ce qui te gène pour en discuter.
Je prend les devants en supputant sur qques éléments (qui semblent pas mal déranger les gens) :
- L'amnésie de Harry. C'est une facilité scénaristique permettant d'évacuer pdt presque 1 h 30 un gros pb pour Peter. Oui c'est vrai sauf que... Cette facilité scénaristique est un procédé extradiégétique qui va complètement dans le sens du film. Dont un des nbx thèmes est justement que céder à la facilité se paie tjs, et au prix fort. Et c'est exactement ce qui arrive au final : qd Harry recouvre la mémoire, il profite de la "facilité scénaristique" (Peter le croit tjs amnésique) pour se venger en détruisant son couple. Et ça culmine avec une scène d'une violence incroyable (non seulement physique mais aussi psychologique, ce qui la rend super efficace), celle de la baston entre Harry et Peter dans le manoir (quasi du mano à mano sans pouvoir, juste deux hommes qui se battent avec haine) et celle-ci s'achevant sur la mise à mort, verbale puis physique, de Harry par Peter : pour un super-héros aussi vertueux que Spiderman, c'est super choquant car ça va à l'encontre totale de la façon dont il était défini dans les deux précédents opus.
- Ajoutons que cette amnésie permet de reconstituer le trio d'amis du lycée, Harry Peter et MJ, comme pour laisser croire au spectateur que Spiderman va souffler un peu (la foule l'aime, il est un héros, il est avec la femme qu'il aime) avant de lui montrer au contraire que tout va empirer en pulvérisant ce trio (qui symbolise donc les illusions de l'adolescence).
- Le coup du Peter qui se la pète. En effet, cet ensemble de scènes parait au premier abord ridicule. Mais c'est totalement voulu ! Peter était finalement un gros loser avant même de venir un héros, et qd il se monte la tête, il devient un loser qui se la joue. Mais personne n'est dupe : ni les filles dans la rue à qui il fait du rentre-dedans, ni le spectateur qui se sent mal à l'aise de le voir se comporter ainsi (comme voir un ami faire des conneries), ni même le réalisateur qui s'évertue à rendre ridicule son personnage : le but étant précisément d'aller à contre-courant de la vague dark&corrupt qui elle est une réelle facilité (se moquer d'un personnage qui cède à son infatuité me parait 1000 fois plus efficace que de le montrer commetre des actes de méchant rebelz).
- La scène de la boîte de jazz est dans la totale continuité de ces éléments précédents : continuer à rendre Peter détestable et mesquin jusqu'au ridicule, et le montrer en train de blesser non seulement MJ (c'est évident, il la frappe au coeur avant de la frapper physiquement) mais aussi Gwen (qui est utilisée comme un outil de vengeance, mais reste pure en s'excusant auprès de MJ). Voir un personnage s'acharner ainsi sur la femme qu'il est censé aimer me parait une fois de plus bien plus sombre que les artifices habituels du genre.
Bon, je pourrai encore dvper sur la symbolique du baiser inversé (en rappelant qu'une des 1ères apparitions de Gwen la montre en train de faire une pub pour une... photocopieuse ou en expliquant que le gamin qui se bouche les yeux est le référent du spectateur qui se rend compte du mal que fait Spidey) mais la tartine précédente donne déjà pas mal de pistes je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
songkann
C'est parfait mais on va la refaire !
avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 42
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 14:33

Bon aller, pour une fois, je vais faire un peu de blabla.

J’ai une approche plus pragmatique au niveau de l’histoire. Je ressens la même chose que Philou. Je trouve que l’histoire du troisième est plus faible que les deux premiers.

Ce qui me gêne :

Deus ex machina. Rapidement, un deux ex machine au cinéma, c’est lorsque le scénariste, en manque d’imagination, utilise une solution bidon pour résoudre une énigme ou un problème. Problème : faire réaliser à Harry Osborn que Parker n’a pas tué son père. Solution : le majordome dit qu’en nettoyant la blessure, il découvre que le père a été tué par son planeur.
Le problème avec ça c’est que cela ne prouve rien. Cela prouve seulement que le père a été tué par son planeur. Parker aurait pu très bien retourner l’arme contre son père. Étant donné que plutôt dans le film Parker a fait la même chose. Osborn balance une grenade à Parker. Parker lui renvoie la grenade à la figure.
S’il fallait un deus ex machina, les scénaristes auraient pu dire qu’il y avait une caméra de surveillance, qui comme par hasard était pointée vers les lieux du combat final. Harry aurait pu voir que Spiderman s’est contenté d’éviter le planeur. Cette solution est aussi bidon que le coup du majordome, mais au moins elle est plus acceptable.

Le timing. Pourquoi le majordome lui annonce la nouvelle à ce moment du film ? Harry n’a jamais caché sa haine envers Spiderman. Pourquoi le majordome lui révèle la vérité que maintenant ? Pourquoi attendre aussi longtemps ?

La logique. Harry veut tuer Spiderman. Parker, grâce au symbiote et à la révélation de Harry (il couche avec Mary Jane), est vraiment jaloux et veut la peau de Harry. Confrontation entre les deux hommes dans le manoir. Harry balance une grenade que Parker lui renvoie. Explosion. Parker laisse Harry pour mort. Mais ce dernier survit, mais est défiguré à vie.
Bon, la logique voudrait que Harry soit encore plus en colère contre Parker. Non seulement, Parker a tué son père, en plus il a cherché à le tuer, et finalement, Parker l’a défiguré.
Et que fait Harry ? Ben, rien. Il attend tranquillement dans son manoir. Parker arrive pour lui demander de l’aide. Et l se contente de lui dire non. Pourquoi ? Pourquoi ne pas sauter au coup de Parker ? C’est Parker le responsable de tous ses maux physique et psychologique, non ?

La motivation. Un personnage fait toujours quelque chose parce qu’il est motivé par quelque chose. Il y a toujours une raison à une action. Sinon, le scénariste n’a pas fait son travail. Dans la scène du baisé entre Parker et Stacy. Quelle est sa motivation ? Qu’est-ce qui déclenche l’action de Parker ? Qu’est-ce qui fait que Parker décide d’embrasser sur la bouche de Stacy devant tout le monde ? Sachant que ce baiser est très spécial. C’est son premier baiser avec Mary Jane, la femme qu’il a toujours aimée. C’est pas n’importe quel baiser. ET Parker savait que Mary Jane allait voir ça. Pourquoi l’avoir fait ? Parker n’a pas encore le symbiote. Donc, on ne peut pas dire qu’il a été influencé par la substance extra-terrestre. Et Parker n’est pas connu pour être exhibitionniste et coureur de jupons. Jusqu’ici, on montre que Parker est très excité par son succès auprès du public. Mais est-ce que la grosse tête justifie ce baiser ?
Bien sûr, les scénaristes voulaient diriger l’intrigue vers le triangle amoureux Parker – Mary Jane – Stacy. Mais autant le concept est cool, autant la présentation est mal faite.

Autre problème de motivation. On comprend que l’Homme Sable est un voleur, mais pas un tueur. Donc, un méchant pas vraiment méchant. Parker apprend qu’il a tué son oncle. Fou de rage, Parker veut la peau de l’Homme Sable. L’Homme Sable, qui veut juste de l’argent pour sauver sa fille, se retrouve face à Parker. Ce dernier, sous l’emprise du symbiote, ne cherche pas à arrêter l’Homme Sable, mais vraiment le tuer. L’Homme Sable survit. Là, on peut comprendre que l’Homme Sable veut la peau de Parker. Aussi lorsque Venom vient lui proposer un marché pour tuer, il accepte. À la fin, lorsque Parker est confronté à l’Homme Sable, ce dernier explique qu’il a tué par accident l’oncle Ben. Il le regrette. Et Parker lui pardonne.
Quelle est la motivation derrière l’action de l’Homme Sable ? L’instant d’avant, il était sur le point de tuer Parker. Maintenant, il est pris de remords. Maintenant, qu’est-ce qui a déclenché ce remords ? Comment on est passé du « Je veux la peau de Parker », à « Je suis sûr le point de tuer Parker », à « Je regrette d’avoir tué ton oncle. » Ce changement d’état n’est pas montré.
Inutile de me dire que les gens ne sont pas cons, et qu’ils ont compris que l’Homme Sable a changé d’avis et qu’il est de remords. Ça n’a pas été montré. Il y a une règle d’or dans l’écriture du scénario. Si on ne le montre pas. Les gens ne peuvent pas savoir.
Ce qu’ils auraient pu faire, c’est durant le combat, l’Homme Sable est sur le point d’achever Parker. Parker est bloqué par les toiles de Venom sur la poutre métallique. L’Homme Sable lui balance des coups incroyables. Parker est sur le point de perdre. Et juste au moment où il s’apprête à donner le coup fatal, il hésite. « Non, je ne suis pas un meurtrier. Que penserait ma fille ? Je ne suis pas comme ça. » Venom lui ordonne d’achever Parker. Mais l’Homme Sable refuse. Boom ! Harry Osborn vient au secours de Parker. Le combat continue. Parker vs Venom, et Osborn vs Homme Sable.

Autre problème de motivation. Eddie Broke vient d’avoir son voeu exaucé. Il voulait la peau de Parker, on lui donne les moyens en le transformant en Venom, une créature surpuissante. Venom sait que Parker est sous le clocher de l’église. Et au lieu de lui sauter dessus, Venom se contente de rechercher l’Homme Sable pour lui demander de l’aide. Pourqoi ? Parker est sous le clocher. Il est affaibli après sa lutte contre le symbiote. Même si Broke ne l’a peut-être pas vu (le fait que Parker soit affaibli), pourquoi ne pas l’attaquer maintenant ? On sait qu’il voue une haine pour Parker.
Et pourquoi demander de l’aide à l’Homme Sable ? Lorsque qu’on demande de l’aide, ça sous-entend qu’on ne peut pas faire une tâche tout seul. Ca sous-entend que Venom sait qu’il ne peut pas battre Parker tout seul. Mais ce n’est pas montré. Si on ne montre pas, les gens ne peuvent pas le savoir. Un court combat Parker vs Venom, et ce dernier comprend qu'il n'est pas assez puissant pour abattre Parker et le spectateurs aurait compris la rencontre Venom / Homme Sable.
Cette situation est répétée avec Parker et Osborn. Même si c’est tiré par les cheveux, on peut accepter cela. Parker découvre que l’Homme Sable et une autre créature ont pris en otage Mary Jane et foutent la pagaille en centre-ville. On peut comprendre que contre deux super vilains, Parker ait un doute. Donc, Parker prend le risque de retourner voir Osborn pour lui demander de l’aide. Mais les scénaristes ont oublié le fait que Parker ait essayé de tuer Osborn. Au lieu de montrer Parker expliquer que son comportement a été influencé par le symbiote, et qu’il regrette, et que malgré les problèmes qu’ils ont eut ensemble, il faut mettre ça de côté parce que Mary Jane est en danger, les scénaristes se sont contenté de faire apparaître Parker et lui faire dire « Salut, Mary Jane est en danger. Tu viens m’aider ? »

Tous ces exemples sont des faiblesses du scénario, qui à la limite, peuvent être écartées. Spiderman est après tout un blockbuster et le but est de profiter du spectacle. Mais ce qui me gène vraiment et qu’on ne trouve pas des erreurs aussi grosses dans les deux premiers. Et c’est là que je rejoins Philou. Même si j’ai été impressionné par les choix techniques et artistiques, je n’ai pas eu les mêmes sentiments pour les décisions narratives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/claudechounlasane
varock
Il couche avec la secrétaire...
avatar

Nombre de messages : 6595
Age : 36
Localisation : In the Mouth of Madness
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 14:48

Donc l'idée de rédemption que moi et Fanny trouvons incroyablement présente dans ce film et dans les acts n'est pas perçu de la même façon par l'un ou par l'autre. je ne trouve pas les défauts de narration que tu cites Claudius tout simplement parce que l'idée cité au dessus se posait la ! Et le fait d'amener de cette manière cet espèce de gros cross over avec tous les héros/vilains à la fin est terrible ! C'est tellement une chose excitante quand on lit les comics (par exemple les Sinister Six... pourquoi s'allier pour vaincre Spiderman alors ?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.varock.fr
songkann
C'est parfait mais on va la refaire !
avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 42
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 15:01

varock a écrit:
Donc l'idée de rédemption que moi et Fanny trouvons incroyablement présente dans ce film et dans les acts n'est pas perçu de la même façon par l'un ou par l'autre. je ne trouve pas les défauts de narration que tu cites Claudius tout simplement parce que l'idée cité au dessus se posait la ! Et le fait d'amener de cette manière cet espèce de gros cross over avec tous les héros/vilains à la fin est terrible ! C'est tellement une chose excitante quand on lit les comics (par exemple les Sinister Six... pourquoi s'allier pour vaincre Spiderman alors ?)

Spideman 2 est un exemple de concept de rédemption bien présenté. Dr Octopus, après une décharge électrique, recouvre un peu ses esprits. Jusqu’ici il a été « manipulé » par ses tentacules. Du coup il réalise le danger de la machine qu’il a créée. Il dit à Parker comment l’arrêter. Mais lorsque Parker s’apprête à s’exécuter, Octopus l’arrête. Il dit à Parker que c’est lui qui doit faire cela. Il a fait la faute, c’est à lui de le réparer.

Je suis un fan aussi de Spiderman. Et je sais que je vais aussi acheter le dvd du troisième qui sortira. Et j'adore l'idée du pacte Venom et Homme Sable. Par contre cela ne m'empêche pas d'avoir un regard critique sur le film. C'est pas Claude, le fan de comics, qui parlait au dessus. C'était Claude, l'apprenti scénariste.

Le fait que je sois fan d'un artiste, d'un réalisateur ou d'un film ne veut pas dire que je vais tout aimé par défaut. L'exception étant James Cameron. J'ai beau décortiquer ses films (scénario, cadrage et montage), je ne peux pas m'empêche d'approuver ses choix.

Et quand j'aime bien ou pas quelque chose, je trouve que c'est normale de chercher à analyser. Pourquoi ça, j'aime bien? Pourquoi, ça j'ai pas aimé? Pourquoi le réalisateur a fait ce choix? C'est comme ça que j'apprends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/claudechounlasane
Rom1
Président du Vice
avatar

Nombre de messages : 3516
Age : 40
Localisation : Reims
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Ven 11 Mai - 20:44

Claude, je pense que justement tu fais l'erreur du scénariste débutant qui consiste à tout expliciter. C'est très américain d'ailleurs comme défaut, et ça plombe bon nbre de blockbusters, cette volonté de tout surligner au marqueur pour être sûr que le spectateur ait tt compris entre deux bouchées de popcorn. Le ciné HK en particulier celui de Tsui Hark fonctionne totalement différemment et considère que les actions hors-champs sont aussi importantes que les actions montrées : le spectateur est considéré comme assez intelligent pour faire le lien lui-même.
Là je dois aller manger mais je peux reprendre tes défauts de narration un par un (sauf un en fait : le coup du majordome que je n'aime pas du tout : j'eusse préféré que Harry voit à la télé ses vieux amis en danger et décide seul de faire fi du passé pour y aller) et t'expliquer en quoi ils sont au contraire totalement logique, du moment que l'on prend un peu la peine de réfléchir à ts les éléments dont on a connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom1
Président du Vice
avatar

Nombre de messages : 3516
Age : 40
Localisation : Reims
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Spiderman 3   Sam 12 Mai - 0:22

Citation :
La logique. Harry veut tuer Spiderman. (...) Et que fait Harry ? Ben, rien. Il attend tranquillement dans son manoir. Parker arrive pour lui demander de l’aide. Et l se contente de lui dire non. Pourquoi ? Pourquoi ne pas sauter au coup de Parker ? C’est Parker le responsable de tous ses maux physique et psychologique, non ?

Cela je l'ai plus ou moins expliqué dans mon dernier post : lors de leur baston au manoir, Peter a mis à mort Harry, moralement et physiquement. Harry est vaincu, il n'est plus un adversaire à ce moment, juste une coquille vide en pleine dépression car conscient que Spiderman reste hors de sa portée (deux combats : deux défaites sans appel). Ca joue plus au niveau du symbolique là.

Citation :
Dans la scène du baisé entre Parker et Stacy. (...) Mais est-ce que la grosse tête justifie ce baiser ?

Totalement.
Là encore, on est dans le signifiant plus que dans le signifié. A savoir que le scénario n'est pas qu'une histoire à raconter (ce n'est pas un roman) mais bien un procédé narratif appartenant à l'art cinématographique et qui doit donc s'imbriquer dans un projet de mise en scène plus global.
Ici, le ton est donné dès le premier plan ! On y voit Spiderman zigzaguer entre les immeubles de NY, scène habituelle... sauf que non, c'est en fait une image projetée de Spiderman sur une télé géante, que Peter est en train d'admirer. Le baiser à Gwen rentre en plein dans cette logique : Peter veut produire de l'image, creuse, sans âme. Un baiser pour les photographes, sans se rendre compte que les deux femmes qui sont protagonistes de cette mise en scène prennent cela bien plus à coeur que lui. Ce n'est pas un secret : hommes et femmes ne donnent pas la même importance aux mêmes choses dans la vie. En voilà une illustration parfaite, qui renvoie à tt ce que j'ai déjà dvpé sur la fin de l'adolescence et l'abandon des illusions.
Sur le symbiote : Connors dit clairement qu'il ne déclenche pas les côté sombre de Peter, il ne fait qu'amplifier qque chose qui existe déjà.

Citation :
Bien sûr, les scénaristes voulaient diriger l’intrigue vers le triangle amoureux Parker – Mary Jane – Stacy. Mais autant le concept est cool, autant la présentation est mal faite.

Là je t'arrête tout de suite : le seul triangle amoureux de la trilogie, c'est MJ - Peter - Harry. Gwen n'est qu'un instrument - narratif et pour Peter. Je te renvoie une fois de plus à ce que j'ai déjà écrit sur l'introduction du personnage via une photocopieuse...
Donc la scène du baiser ne vise qu'à blesser MJ par un faux-semblant - une des nbses thématiques du film - et non à instaurer un triangle amoureux.

Citation :
On comprend que l’Homme Sable est un voleur, mais pas un tueur. Donc, un méchant pas vraiment méchant. (...) Quelle est la motivation derrière l’action de l’Homme Sable ? L’instant d’avant, il était sur le point de tuer Parker. Maintenant, il est pris de remords. Maintenant, qu’est-ce qui a déclenché ce remords ? Comment on est passé du « Je veux la peau de Parker », à « Je suis sûr le point de tuer Parker », à « Je regrette d’avoir tué ton oncle. » Ce changement d’état n’est pas montré.


Inutile à nouveau. Tout est dvpé dans l'action. Sandman est d'abord submergé par la colère, son propre côté sombre. Et c'est de voir Harry se battre à nouveau au côté de Peter qui sans aucun doute lui rend ses esprits, plus le fait de voir Spiderman détruire littéralement son propre côté sombre qui le pousse à en faire autant et à préférer la repentance à la vengeance.

Citation :
Inutile de me dire que les gens ne sont pas cons, et qu’ils ont compris que l’Homme Sable a changé d’avis et qu’il est de remords. Ça n’a pas été montré. Il y a une règle d’or dans l’écriture du scénario. Si on ne le montre pas. Les gens ne peuvent pas savoir.


Je ne sais pas où tu as péché cette règle d'or. Comme je te l'ai dit, c'est surtt la règle du parfait petit yes-man hollywodien. La marque des gds auteurs est de justement miser sur l'intelligence de leur public - un pari osé à notre époque en effet, mais je préfèrerai tjs cela, une oeuvre qui me donne à réfléchir autant sur ce que j'ai vu que sur ce que je n'ai pas vu, à un blockbuster surligné au stabylo.

Citation :
Autre problème de motivation. Eddie Broke vient d’avoir son voeu exaucé. Il voulait la peau de Parker, on lui donne les moyens en le transformant en Venom, une créature surpuissante. Venom sait que Parker est sous le clocher de l’église. Et au lieu de lui sauter dessus, Venom se contente de rechercher l’Homme Sable pour lui demander de l’aide. Pourqoi ? Parker est sous le clocher. Il est affaibli après sa lutte contre le symbiote. Même si Broke ne l’a peut-être pas vu (le fait que Parker soit affaibli), pourquoi ne pas l’attaquer maintenant ? On sait qu’il voue une haine pour Parker.

Fort simple, Brock vient juste de prendre le symbiote sur le coin de la tronche, il ne sait pas ce que c'est, ce que ça lui apporte, quels pouvoirs il y gagne. Il lui faut un temps d'adaptation pour maitriser ses nvlles facultés. S'il avait été prêt à se battre dans la seconde, tu aurais crié à l'incohérence aussi !
L'image finale de la scène, Venom bondissant vers la caméra, est plus à prendre au sens symbolique - Spiderman a un nvl ennemi - qu'au sens propre - Venom est prêt au combat.

Citation :
Et pourquoi demander de l’aide à l’Homme Sable ? Lorsque qu’on demande de l’aide, ça sous-entend qu’on ne peut pas faire une tâche tout seul. Ca sous-entend que Venom sait qu’il ne peut pas battre Parker tout seul. Mais ce n’est pas montré. Si on ne montre pas, les gens ne peuvent pas le savoir. Un court combat Parker vs Venom, et ce dernier comprend qu'il n'est pas assez puissant pour abattre Parker et le spectateurs aurait compris la rencontre Venom / Homme Sable.

Spiderman est un héros depuis qques années, il a battu le Bouffon vert, Doc Octopus et Sandman, plus d'innombrables bandits de base... Il a de l'expérience, il connait ses pouvoirs, ce n'est pas un adversaire à prendre à la légère : Venom ne veut rien laisser au hasard, c'est un stratège. Très logique pour ma part, surtt si on tient compte des volets précédents et des exploits - rendus publics puisque Spidey est désormais un héros reconnu - qu'il y accomplit (arrêter un métro à mains nues).

Citation :
Cette situation est répétée avec Parker et Osborn. Même si c’est tiré par les cheveux, on peut accepter cela. Parker découvre que l’Homme Sable et une autre créature ont pris en otage Mary Jane et foutent la pagaille en centre-ville. On peut comprendre que contre deux super vilains, Parker ait un doute. Donc, Parker prend le risque de retourner voir Osborn pour lui demander de l’aide. Mais les scénaristes ont oublié le fait que Parker ait essayé de tuer Osborn. Au lieu de montrer Parker expliquer que son comportement a été influencé par le symbiote, et qu’il regrette, et que malgré les problèmes qu’ils ont eut ensemble, il faut mettre ça de côté parce que Mary Jane est en danger, les scénaristes se sont contenté de faire apparaître Parker et lui faire dire « Salut, Mary Jane est en danger. Tu viens m’aider ? »

Cela découle de pls éléments :
- Harry est le seul autre "super" que connaisse Peter, le seul envers qui il puisse se tourner, et il est un ami de MJ.
- En voyant ce qu'il a fait à son plus vieil ami (et en tenant compte que la femme qu'il aime est en danger de mort), Peter doit être dévasté intérieurement, et il n'a sans doute pas l'esprit assez clair pour taper la causette avec Harry : "Oh sorry vieux, mais faut que je te raconte l'histoire depuis le début pour que tu saisisses tout. Alors tu vois, un symbiote noir s'est emparé de moi, etc.". Tu imagines la scène ? Dix minutes de parlotte avant le climax...
Non pour la coup, la réaction de Peter est logique : sans doute venait il dans l'optique de se faire pardonner pour obtenir l''aide d'Harry, mais en découvrant son visage défiguré, il comprend que c'est sans espoir et que le pardon lui est interdit (et hop : encore un des thèmes du film mis en exergue, la rédemption).

Citation :
Tous ces exemples sont des faiblesses du scénario, qui à la limite, peuvent être écartées.


Non, ce sont des parti-pris. Osés, gonflés, misant sur l'intelligence du spectateur, sa connaissance de la saga, sa complicité avec les personnages. Mais en aucun cas des erreurs.

Citation :
Spiderman est après tout un blockbuster et le but est de profiter du spectacle.

Voilà qui me semble bien réducteur pour un film aussi jusqu'au boutiste et gorgé ras-la-gueule de thèmes divers et variés se recoupant en un final d'apothéose.

Citation :
Même si j’ai été impressionné par les choix techniques et artistiques, je n’ai pas eu les mêmes sentiments pour les décisions narratives.

Moi si, et encore plus en voyant à quel point le film désappointe de nbx fans de la 1ère heure. Spiderman 3, gd film incompris comme le dit Greg ? Oh que oui. Mais aussi film qui, j'en suis certain, grandira à chaque vision et gagnera encore plus à être vu à la suite des deux autres tant il en est la conclusion parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spiderman 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spiderman 3
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Commission Hulk vs Spidey tiré d'une couverture de Amazing Spiderman annual n°12
» Spiderman
» recheche grille spiderman
» Spiderman, vieille maquette Hornby
» Recherche du SPIDERMAN V2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varock Films :: Hors Sujet et Archives :: - Forums Annexes - :: Cinéma-
Sauter vers: